Résiliation des baux de courtes durée

Résiliation des baux de courtes durée

La réforme du bail à résidence principale prévoit la possibilité de résilier ce type de baux moyennant un préavis de 3 mois et le paiement d’une indemnité d’un mois.

Le bailleur quant à lui ne pourra pas résilier le bail durant une période d’un an, sauf pour un motif d’occupation personnelle.

Cette partie de la réforme nécessite évidemment plus d’informations, car çà va bouleverser nos habitudes !


Pour recevoir une notification mail de nos prochain articles,
entrez votre mail ci-dessous :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *